une masse critique d'emploi

Entreprises privées

  • Pharmaceutiques
  • Santé naturelle
  • Technologies médicales
  • Biotechnologie
  • CRO
  • TI Santé
  • CMO

  • FOURNISSEURS DE L'INDUSTRIE
  • CENTRE DE RECHERCHE PUBLICS

Proportion des emplois5 : 30 819 dans les entreprises privées, 14 300 dans la chaine de fournisseurs de l’industrie et 11 000 dans les centres de recherche publics.

Montréal est au 10e rang des régions métropolitaines actives en SVTS en Amérique du Nord et le 1er rang pour les coûts d’opération.

Le secteur des SVTS montréalais est composé à 93 % de PME de moins de 200 employés.

Plus de 56 000 emplois directs en SVTS au Québec, dont près de 80 % se concentrent dans le Grand Montréal, répartis dans l’Industrie (45 000) et les centres de recherche publique (11 000).

Environ 650 entreprises oeuvrant en SVTS au Québec et 12% d’entre elles ont plus de 100 employés.

Un bassin de talents de qualité

  • Unversités de calibre mondial
  • Facultés de médecine et de pharmacie
  • Écoles de génies
  • Cégeps techniques
  • Centre hospitaliers universitaires comprenant des spécialistes en pédiatrie

Huit institutions d’enseignement supérieur proposent des programmes en SVTS dans la région de Montréal.

Le Québec est au 6e rang en Amérique du Nord pour son nombre d’établissements d’enseignement et pour sa masse de diplômés au doctorat en SVTS .

Près de 6000 diplômés par année dans les programmes reliés aux sciences de la vie et technologies de la santé.

Une industrie créatrice de valeurs

  • Montréal
  • Reste du Québec

Dans le secteur des SVTS, Montréal contribue pour 79 % du PIB avec 4.5 milliard sur un total de 5,8 milliards pour le Québec.

Le secteur des SVTS crée 75 % plus de valeur ajoutée par emploi direct que l’ensemble des autres secteurs d’activités économiques au Québec.

Le Québec se classe en 6e place en Amérique du Nord relativement à la part des dépenses totales en R-D, tous secteurs confondus, par rapport à son PIB. 4

Une expertise reconnue mondialement

  • 1. Québec
  • 2. Alberta
  • 3. Ontario
  • 4. Colombie-Brittannique
  • 5. Floride
  • 6. Caroline du Nord
  • 7. Texas
  • 8. Illinois
  • 9. Minnesota
  • 10. Pennsylvanie
  • 11. Connecticut
  • 12. New Jersey
  • 13. New York
  • 14. Massachusetts
  • 15. Californie

Le Québec arrive 1er dans les secteurs de la pharmaceutique, de la gestion d’essais cliniques et des appareils médicaux.

Les publications scientifiques du Québec se distinguent en 4 domaines dans lesquels le Québec se classe 6e en biologie, 7e en chimie, 10e en médecine clinique et 11e en recherche biomédicale4 , sur 15 juridictions en Amérique du Nord.

Le Québec arrive 3e en R-D biomédicale4 sur 15 juridictions en Amérique du Nord.

Un climat d'investissement des plus favorables

  • 1. Québec
  • 2. Alberta
  • 3. Ontario
  • 4. Colombie-Britannique
  • 5. Floride
  • 6. Caroline du Nord
  • 7. Texas
  • 8. Illinois
  • 9. Minnesota
  • 10. Pennsylvanie
  • 11. Connecticut
  • 12. New Jersey
  • 13. New York
  • 14. Massachusetts
  • 15. Californie

1er en Amérique du Nord pour ses faibles coûts d’exploitation en SVTS avec un avantage-coût de
20 %4

Des salaires inférieurs en moyenne de 2 % à 10 % à ceux des grands centres urbains nord-américains spécialisés en SVTS2

Taux d’imposition avantageux et fardeau fiscal en R-D de 2 à 5 fois plus léger que celui d’autres grandes métropoles occidentales.

Le Grand Montréal se classe au 1er rang nord-américain et au 2e rang mondial parmi l’ensemble des 55 grandes villes internationales de plus de deux millions d’habitants étudiées par rapport à leurs fardeaux fiscaux .

Un environnement d'affaires compétitif

  • 1. Massachusetts
  • 2. Connecticut
  • 3. Pennsylvanie
  • 4. Caroline du Nord
  • 5. New York
  • 6. Minnesota
  • 7. Californie
  • 8. Québec
  • 9. Colombie-Britannique
  • 10. Ontario
  • 11. Illinois
  • 12. Alberta
  • 13. Texas
  • 14. New Jersey
  • 15. Floride

Le Québec réussit à se hisser au 8e rang en Amérique du Nord pour l’octroi de fonds publics de recherche sur 15 juridictions .

Le Québec se classe au 2e rang pour les aides gouvernementales sur 15 juridictions en Amérique du Nord. Sur les 11 projets recensés entre 2013 et 2015,
3 impliquaient des incitatifs supérieurs à 10 M $US4

Présence de 80 filiales d’entreprises étrangères de classe mondiale.

Sources :
  1. KPMG-SECOR. (2015). Valeur économique de la chaîne d’innovation en SVTS.
  2. Montréal InVivo et Montréal International. (2013.) Profil de l’industrie des sciences de la vie et des technologies de la santé du Grand Montréal.
  3. Montréal International. (2013). Les technologies médicales dans le Grand Montréal : un secteur en pleine effervescence.
  4. Montréal InVivo, Montréal International, Roland Berger (2016), Compétitivité des SVTS au Québec – Étude diagnostic et comparative.
  5. Montréal International (2017). Comparer le Québec aux meilleures juridictions d’Amérique du Nord : Tableau de bord de l’industrie québécoise des SVTS.
X

Abonnez-vous aux nouvelles de l'industrie

À quelle liste d'envoi souhaitez-vous être inscrit?

Flash InVivo
Info InVivo
Liste d'envoi

Quelle est votre langue de préférence?

Français
Anglais