Portfolio sciences de la vie : Le financement est au rendez-vous

Montréal InVivo
Publié le
22 octobre 2018
Portfolio sciences de la vie : Le financement est au rendez-vous

Le PDG de Montréal InVivo, Frank Béraud, a récemment accordé une entrevue à une journaliste de La Presse. Nous vous invitons à lire cet article sur le financement dans le secteur des sciences de la vie et des technologies de la santé.

Martine Letarte, Collaboration spéciale 

Le grand domaine des sciences de la vie, qui englobe le secteur des technologies de la santé, a le vent dans les voiles à Montréal depuis deux ans et un signe ne trompe pas : le financement est au rendez-vous. Un grand contraste par rapport à la débandade des années 2010.

Le grand domaine des sciences de la vie, qui englobe le secteur des technologies de la santé, a le vent dans les voiles à Montréal depuis deux ans et un signe ne trompe pas : le financement est au rendez-vous. Un grand contraste par rapport à la débandade des années 2010.

Acasti Pharma, une entreprise de Laval qui travaille sur un médicament cardiovasculaire à base d’oméga-3, a fait une émission d’actions de 24 millions de dollars au début d’octobre. L’entreprise montréalaise Theratechnologies, spécialisée dans les traitements pour les sidéens, a émis des débentures convertibles de 57,5 millions US en juin.

À l’été 2017, Clementia, une entreprise biopharmaceutique montréalaise qui propose des traitements pour les personnes atteintes de troubles osseux ultrarares, a réussi son entrée en Bourse. Quelques mois avant, Repare Therapeutics avait obtenu 68 millions US en capital de risque et DalCor Pharmaceutiques a réussi à aller chercher 150 millions pour développer un médicament pour une population génétiquement distincte présentant une maladie cardiovasculaire.

Tout un revirement pour ce secteur qui, au début de la décennie 2010, vivait les fermetures successives des centres de recherche des grandes entreprises pharmaceutiques. Plusieurs chercheurs de ces multinationales se sont d’ailleurs replacés dans ces PME qui réalisent maintenant la recherche dans les phases précoces de développement.

« Depuis deux ans, il y a un bel élan, l’ensemble du secteur va très bien et d’ailleurs, l’emploi est revenu à ce qu’on avait avant les fermetures avec environ 56 000 emplois au Québec, dont 80 % sont dans le Grand Montréal », affirme Frank Béraud, président-directeur général de Montréal InVivo, la grappe des sciences de la vie et des technologies de la santé du Grand Montréal.

Il remarque aussi de plus en plus de jeunes pousses lancées pour exploiter des avancées en intelligence artificielle appliquées au domaine des sciences de la vie.

« C’est certain que l’effervescence qu’on vit à Montréal autour de l’intelligence artificielle et des données renforce le dynamisme du secteur des technologies médicales et des biotechnologies, explique Frank Béraud. Je crois aussi qu’avec cette diversification des métiers, le secteur devient plus sexy pour les jeunes. »

Lire la suite 

Nous vous suggèrons

X

Abonnez-vous aux nouvelles de l'industrie

À quelle liste d'envoi souhaitez-vous être inscrit?

Flash InVivo
Info InVivo
Liste d'envoi

Quelle est votre langue de préférence?

Français
Anglais