Un environnement politique et financier favorable, un bassin de talents, des infrastructures de recherche à la fine pointe et une situation géographique qui ouvre sur l’Amérique du Nord et l’Europe : Montréal offre les meilleures conditions de succès pour les entreprises du secteur des sciences de la vie et des technologies de la santé (SVTS).

Pour plus d’informations, veuillez consulter le portrait de l’expertise du Grand Montréal pour le secteur des sciences de la vie et des technologies de la santé. 

Portrait sectoriel

Présentation du secteur des SVTS

Le secteur des SVTS regroupe les organisations qui sont vouées à la santé, autant humaine qu’animale. Elles se retrouvent dans l’un des sept (7) sous-secteurs regroupés sous trois grandes thématiques que sont les biopharmaceutiques (pharmaceutiques innovantes, biotechnologies, organisations de recherche contractuelles (ORC/CRO), organisation de manufacture contractuelle (OMC/CMO), les technologies médicales (technologies médicales et santé numérique) et les produits de santé naturels. Les activités des acteurs du secteur des SVTS couvrent ainsi l’intégralité de la chaîne de valeur associée aux innovations thérapeutiques et diagnostiques à haute valeur ajouté, allant de la recherche fondamentale à la commercialisation de services et produits novateurs. 

Cela inclut les médicaments – dont les médicaments biologiques et biosimilaires – les molécules bioactives, les formulations probiotiques, les outils, ainsi que les méthodes et modes d’intervention utilisés pour la prévention, le diagnostic, le traitement ou la guérison des problèmes de santé ou la mitigation de leurs effets sur le bien-être, qui ont pour objectif commun d’améliorer la santé, de prévenir la maladie ou d’accroître le bien-être humain ou animal. 

Les trois grandes thématiques du secteur des SVTS

Secteur biopharmaceutique

Le secteur biopharmaceutique regroupe les organisations impliquées dans la recherche et le développement du médicament, du laboratoire jusqu’à sa production et emballage, en passant par les essais cliniques nécessaires à son homologation. Il contient ainsi les organisations de pharmaceutique innovante, les organisations de recherche contractuelles (ORC/CRO) et organisation de manufacture contractuelle (OMC/CMO). Nous y retrouvons également les organisations utilisant les biotechnologies

Secteur des technologies médicales

Le secteur des technologies médicales regroupe les organisations impliquées dans la recherche et le développement de technologies matérielles ou numériques dans un objectif thérapeutique, d’optimisation de la trajectoire de soin ou de bien-être. Les organisations de santé numérique y sont inclues, comme par exemple les organisations qui utilisent l’intelligence artificielle pour le traitement de données relatives au secteur des sciences de la vie et de la santé. 

Secteur de produits de santé naturels

Le secteur des produits de santé naturels regroupe les organisations impliquées dans la recherche et le développement de produits de santé naturels, du laboratoire jusqu’à sa production et emballage. Les produits de santé naturels sont entre autres les suppléments de vitamines et de minéraux, remèdes à base de plantes, remèdes homéopathiques et probiotiques.  

Un secteur qui contribue fortement à l'économie québécoise

La contribution du secteur au PIB du Québec est évaluée à 6.5 G$ en 2020 dont 4.6 G$ directement au sein des organisations actives en SVTS et 1.9 G$ en raison de leurs achats de biens et services auprès de leurs fournisseurs. Le secteur pèse directement ainsi plus de 1% dans le PIB total de la région, ce qui démontre de son importance pour l’économie québécoise ! 

Le secteur contribue directement depuis de nombreuses années à l’économie québécoise. 

Les trois grands sous-secteurs des SVTS sont représentés dans l’industrie québécoise

  • Produits de santé naturels
  • Technologies médicales
  • Biopharmaceutique

Sans compter les entreprises de TIC santé, Montréal concentre 74% des entreprises du secteur ! 

Le secteur des SVTS québécois se caractérise par un tissu de petites et moyennes entreprises.  

En comparaison à 20 autres pôles importants en SVTS d’Amérique du Nord, le Québec se trouve en 10ème position pour le nombre d’établissements en SVTS par million d’habitants dans la population active.  

Ces établissements sont d’ailleurs actifs au niveau international, puisque le Québec est la 7ème juridiction qui réalise le plus d’exportations manufacturières (sous-secteurs de la fabrication de produits pharmaceutiques et de médicaments et fabrication de fournitures et matériaux médicaux) sur 21 juridictions nord-américaines. 67% des exportations étaient dues aux entreprises de fabrications de produits pharmaceutiques et de médicaments. 

Le Québec possède un environnement d'affaires attrayant et compétitif

Le Québec est une place de choix pour démarrer ou établir une entreprise dans ce secteur : 

Le Québec se place ainsi 5ème en comparaison à 20 autres pôles en SVTS en Amérique du Nord (IND2) en termes de performance et d’attractivité.

Des créneaux d'excellence

L’écosystème montréalais des SVTS est riche d’une concentration de créneaux d’excellence dans lesquels sont intensifiés les partenariats scientifiques et industriels. L’émergence rapide des technologies de la santé, de la médecine personnalisée et de la génomique agit également comme vecteur d’innovation pour les industries. Le Grand Montréal est un incubateur de talents où convergent une masse critique d’entrepreneur(e)s, chercheur(e)s et investisseur(e)s qui font émerger les traitements et technologies de la médecine de demain. 

Plusieurs thématiques se distinguent à Montréal comme étant des créneaux d’excellence : 

Sources

IND1 : KPMG pour Montréal InVivo (2023) Valeur économique de la chaine d’innovation québécoise en SVTS 

IND2 : KPMG pour Montréal InVivo (2024) Indicateurs de performance et d’attractivité du secteur des SVTS 

 


Vous souhaitez participer au développement de l'écosystème des SVTS?